© 2011 MICHAEL LEVY

Architecture Digest magazine / Une journée en studio

Vous avez déjà lu sur un précé­dent post mon expéri­ence avec l’excellent pho­tographe Jérôme Gal­land.

Il s’agissait d’un shoot­ing en extérieur pour le mag­a­zine Marie Claire Maison.

J’avais fait part à Jérôme de mon désir d’assister à une séance studio.

Je ne fut donc pas sur­pris d’avoir une propo­si­tion de sa part en cette fin de mois de juil­let. Je devais le rejoin­dre au stu­dio photo Pho­toluxe, à Fontenay-sous-bois.

Le but était de met­tre en lumière des objets divers et var­iés, prin­ci­pale­ment cui­sine et salle de bain, pour le très chic mag­a­zine AD (Archi­tec­ture Digest).

Sarah la styl­iste du mag­a­zine était là, avec des cro­quis pré­para­toires, je fis aussi la con­nais­sance de Julien l’assistant de jérôme, récem­ment sorti d’une école de photographie.




Sarah la styl­iste avait fait “le shop­ping”, à savoir la sélec­tion des objets présen­tés dans le mag­a­zine, puis choisi des couleurs, des matières pour les met­tre en scène…



… elle a ensuite fait une com­mande de décors au stu­dio (bien avant le shooting).

Des plaques de con­tre­plaqué, des grandes sur­faces de lino furent donc peintes avec les à-plats de couleur prévus par Sarah et le DA (Directeur artis­tique) du mag­a­zine. Les dif­férents fonds (plaques de mar­bre pour la cui­sine, mosaïques pour la salle de bain…) ont été livrés au stu­dio la veille.

Georges le déco­ra­teur assure ensuite les découpes pour présen­ter les objets, nous allons par exem­ple encas­trer ces plaques de cuis­son octog­o­nales (et hors de prix : ) pour les met­tre en situation.

Un “pied colonne” va per­me­t­tre de placer le boîtier photo à l’exacte ver­ti­cale de l’objet mis en scène, reste ensuite à Jérôme à placer ses lumières… c’est là que son tal­ent s’exerce.

On shoote en “teth­er­ing”, c’est à dire que l’on déclenche puis observe les pho­tos en temps réel sur l’ordinateur.



On le voit ici observer le nou­vel objet à pho­togra­phier, un robot ménager.



Il va étudier les reflets, la mise en place, n’oubliant jamais le but final, une page de mag­a­zine, ver­ti­cale, avec un for­mat et un cadrage pré­cis prévu par le Directeur Artis­tique (le DA d’AD).



Le stu­dio est grand : 285 m2




Quelques couteaux de pres­tige sont aussi prévus au programme.





Les coulisses du stu­dio ressem­blent à un ate­lier de menuis­erie d’un coté, un ate­lier de pein­tre de l’autre.



Jérôme utilise prin­ci­pale­ment des boites à lumière sur ce shoot­ing. Les flashs sont des Pro­foto D1 500.



Georges s’applique à faire tenir ce robi­net sur cette plaque de marbre.

C’est un régal de met­tre en scène des objets, sur des fonds de couleurs, des matières, mar­bre, céramique, revête­ments divers et variés…



Jérôme place cet autre robi­net sur cette plaque. On fait tout le temps appel au sys­tème D pour fixer les élé­ments : scotch double-face, patafix, fil de nylon etc.

Le fil de fer qui tient le robi­net ne se verra pas sur la photo, car il sera pho­tographié vu de dessus avec le pied colonne. Pho­to­shop sera notre allié si d’aventure un trucage reste vis­i­ble sur la photo…



Encore une journée très enrichissante ! Merci beau­coup à Jérôme pour cette invi­ta­tion, la mise en lumière d’objets en stu­dio est un exer­cice véri­ta­ble­ment pas­sion­nant. J’ai hâte de voir le résul­tat sur les pages glacées du futur AD

One Comment

  1. Posted 29 juillet 2011 at 16 h 10 min | #

    Le chrome, c’est LA prise de tête!
    C’est intéres­sant de voir leur stu­dio, com­ment ils shootent le pack­shot et tout. J’espère que tu auras encore d’autres bonnes occa­sions de partager des séances de shoot­ing comme celle-ci.